Domexpo

Baromètre Domexpo dédié à l’habitat individuel neuf

Quels sont les types de matériaux de gros œuvre
les plus utilisés en maison neuve ?

Domexpo, leader des villages de maisons d’exposition, présente les résultats de son dernier Baromètre dédié à l’habitat individuel neuf, sur les matériaux de construction les plus utilisés en maison neuve.

Parpaing, brique, béton cellulaire, bois, métal… : quels sont les matériaux les plus sollicités par les particuliers qui ont fait construire en 2016 ? Focus sur les résultats en France et en Île-de-France…

Visiter un village de maisons d’exposition est une étape incontournable pour tous les particuliers qui souhaitent faire construire une maison : cela leur permet non seulement de voir des maisons en vrai mais aussi d’échanger avec des constructeurs de maisons individuelles, tous réunis au même endroit.

Ces professionnels sont en effet à la disposition de tous les candidats à la construction pour les conseiller sur tous les aspects de leur future maison, y compris sur le type de matériaux. Il s’agit en effet d’une question essentielle sur laquelle les particuliers ne sont pas forcément fixés, dès le démarrage du projet.

Pour les aider dans ce parcours et leur donner une idée de ce qui se pratique le plus souvent sur le marché, Domexpo présente aujourd’hui les résultats de son Baromètre dédié à l’habitat individuel neuf, sur les matériaux de construction les plus utilisés, en France et en Île-de-France.

S’appuyant sur des données réunies par Caron Marketing auprès des constructeurs de maisons individuelles, ce baromètre révèle ainsi que 2/3 des maisons construites en Île-de-France sont en parpaing de béton, contre moins d’1 sur 2 en moyenne, en France. A l’inverse, la part de maisons construites en briques est plus importante en France, avec 35% vs. 19% dans la région francilienne.

L’analyse de Jean Grizel, Président de Domexpo :

« Pendant de nombreuses années, la production locale de proximité a prévalu dans le choix des matériaux constitutifs des maisons, jusqu’à devenir une tradition ou même une marque architecturale. On parle en effet de région de brique (qui dispose du matériau de base de fabrication) sur lesquelles, ou à proximité desquelles, sont implantées de très grosses unités de production de brique de dimension nationale. Elles sont cependant concurrencées par l’agglo de ciment qui a l’avantage de pouvoir être fabriqué dans des petites usines de proximité.

La Réglementation Thermique 2012 a, dans un premier temps, remis en cause l’équilibre entre agglo de ciment et brique, au profit de cette dernière, du fait de ses meilleures qualités thermiques. De plus la mise au point d’un nouveau produit, la brique rectifiée collée, a simplifié grandement la pose sur chantier.
Les industriels de l’agglo de ciment ont donc peu à peu réagi en produisant eux aussi des agglos rectifiés et collés, avec une meilleure résistance thermique.

Aujourd’hui le rééquilibrage s’est fait entre ces deux principaux produits et on revient pratiquement à la notion de « culture » pour expliquer le choix entre brique et agglo de ciment (les deux deviennent invisibles après ravalement) : il s’agit en effet le plus souvent d’un choix régional ou en lien avec la culture d’entreprise. »

[1] Source : recensement 2017 des constructions de maisons individuelles de Caron Marketing

Prendre rendez-vous
avec nos experts
de la construction

Prendre rendez-vous
avec nos experts de la construction

fleche blanche

* champs obligatoires

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter la page Données personnelles.
(1) La durée d'un rendez-vous est estimée à 1h.